Clinique équine (Mayenne - 53)

Conseils

Vaccination : qui, pourquoi, comment?

La grippe équine

La grippe est la maladie respiratoire virale la plus contagieuse chez les équidés.

L'agent responsable est un virus (influenza type A) qui présente une forte capacité à évoluer et se différentier; la composition des vaccins est donc modifiée en fonction de la souche dominantes, repérée grâce ou RESPE (Réseau d'épidémiosurveillance en Pathologie équine) en France et à l'OIE (Office International des épizooties) à l'international.

La transmission se fait par les sécrétions respiratoires. Le virus est peu résistant dans le milieu extérieur.

L'incubation est de 2 à 5 jours. Les symptômes sont une forte fièvre, un écoulement nasale séreux et la toux.

Le diagnostic est réalisé à partir d'un écouvillonnage naso-pharyngé envoyé au laboratoire.

Aucun médicament n'est efficace contre le virus; le cheval doit être isolé et mis au repos pendant 3 semaines.

Vaccination

Protocole :

1 - Primo vaccination à partir de l'âge de 5-6 mois si la mère est correctement vaccinée ; une vaccination plus précoce peut gêner l'établissement de l'immunité.

Primo vaccination à partir de l'âge de 2 mois si la mère n'est pas vaccinée ; avant le poulain n'est pas capable de développer une bonne réponse.

2 - Rappel entre 3 semaines et 3 mois

3 - Rappel entre 5 et 6 mois pour les épreuves FFE et SHF

  Rappel dans les 7 mois pour les épreuves FEI

  Rappel entre 5 et 7 mois pour les courses

4 - Rappels annuels (à moins de 365 jours)

  Rappel annuel et dernière injection obligatoire dans les 6 mois avant la compétition pour les épreuves FEI

Les vaccins doit être réalisés minimum 7 jours avant une compétition ou 4 jours avant une course.

 

L'immunité apparaît 15 jours après la seconde injection de primo vaccination et dure entre 6 et 12 mois. La protection n'est pas absolue si l'effectif est vacciné qu'une fois par an.

Afin d'obtenir une protection optimale :

- Rappel tous les 6 mois si possible, surtout sur les jeunes chevaux jusqu'à l'âge de 5 ans

- Rappel dans les 4 à 6 semaines avant le poulinage pour optimiser le transfert d'anticorps au poulain

- Vacciner avant la période de risque d'hiver (novembre à mars)

 

Le tétanos

Le tétanos est une maladie provoquée par la toxine d'une bactérie anaérobie, le Clostridium Tétani. Cette bactérie fait partie de la flore intestinale des herbivores, qui excrètent des grandes quantités de spores qui contaminent le milieu extérieur, ou peuvent résister pendant plus de 32 ans!

Les spores pénètrent dans une plaie profonde ou par le cordon ombilical des nouveau-nés, l'incubation est de 8 à 10 jours mais la pathologie n'est pas contagieuse.

Les symptômes évoluent dans le temps : raideur de la démarche, difficultés à s'alimenter, tête étendue, procidence de la 3eme paupière, oreilles dressées, queue horizontale, difficulté à respirer, mort.

La mort survient dans les 80% des cas, en 1 à 3 semaines pour la forme subaiguë, en 1 à 2 jours pour la forme aiguë.

Le traitement possible consiste en mettre la cheval dans le calme, dans l'obscurité, sans stimulations, et administrer des grands quantités de sérum anti-tétanique et de pénicilline.

Vaccination

La vaccination n'est pas obligatoire mais fortement conseillée vu la gravité de la pathologie.

Protocole :

1- Primo vaccination

2- Rappel entre 3 semaines et 3 mois

3- Rappel 1 an après

4- Rappels tous les 2 ans

La protection est optimale à partir de 10 jours après la 2eme injection de primo vaccination.

Un vaccin combinant la Grippe équine et le Tétanos est souvent utilisé.

 

Le Sérum anti-tétanique offre une protection immédiate mais de courte durée (3 semaines).

 

La rhinopneumonie

Deux herpès virus sont responsables de cette maladie, l'HVE-1 et l'HVE-4.

Le 60-70% des chevaux sont porteurs latents. Les virus peuvent survivre pendant plusieurs jours dans le milieu extérieur, mais sont sensibles aux désinfectants usuels (savon, crésyl,...)

La pathologie existe sous trois formes :

1 - Forme respiratoire

Due principalement à HVE-4, mais aussi HVE-1. Les symptômes grippaux perdurent 1 à 2 semaines et la période la plus à risque est l'automne/hiver.

2 - Forme abortive

Due essentiellement à HVE-1, rarement à HVE-4.

La jument peut être infectée par un cheval avec une forme respiratoire, avec l'avorton d'une jument voisine ou peut réactiver un virus latent. L'avortement peut avoir lieu dans les 9 jours à 4 mois après la contamination. Dans un effectif non vacciné on peut observer jusqu'à 80 à 90% d'avortements, souvent en fin gestation (9-11 mois), mais c'est possible à partir du 4eme mois. Parfois le poulain peut naître vivant mais le plus souvent meurt dans les 3 jours pour difficultés respiratoires.

3 - Forme nerveuse

Rare, due essentiellement à HVE-1.

Les formes graves peuvent entraîner la mort directement ou doivent être euthanasiés.

 

Il n'existe pas de traitement spécifique.

Vaccination

Elle est obligatoire :

- pour tous les étalons utilisés en IA et pour la plupart des étalons en monte naturelle.

- pour les poulinières Trotteur Français, PS, AQPS et préconisée pour les races SF et AA.

Il faut préconiser une prophylaxie de l'élevage car la vaccination de tout l'effectif limite la circulation et la ré-excrétion chez les porteurs latents.

Protocole vaccinale recommandé :

1 - Primovaccination : 2 injections à 1 mois d'intervalle (entre 3 semaines et 3 mois)

2 - Rappel si possible tous les 6 mois, sans dépasser 1 an

Idéalement pour les poulinières :

1 - Primovaccination avant la saillie ou l'insémination

2 - Rappel tous les 6 mois

(Certains préconisent des rappels à 5, 7 et 9 mois de gestation, mais l'efficacité reste à démontrer)