Clinique équine (Mayenne - 53)

Conseils

Le parasitisme equin

LE PARASITISME EQUIN

Signes généraux : amaigrissement, retard de croissance, diminution des performances, poil piqué

Signes digestifs : inappétence, coliques vermineuses, diarrhées, obstruction/perforation intestinale

PARASITES

PREVALENCE

POUVOIR PATHOGENE

LES NEMATODES
Grands Strongles digestifs : Strongylus Vulgaris, Strongylus, Triodontophorus Faible

Strongylus vulgaris : élevé

Autres : modéré

Petits Strongles digestifs : Cyathostomes Elevée Elevé (réactivation larves)
Strongles respiratoires : Dictyocaulus A. Faible Elevé, ++ chez les poulains
Les Ascaris : Parascaris Equorum Elevée chez les poulains Elevé chez les poulains
Les Angulillules : Strongyloïdes Westerii Faible Elevé chez les poulains
Les Trichostrongylidés : Trichostrongylus Axei Faible Faible
Les Oxyures : Oxyuris Equi Elevée dans les écuries Faible
PARASITES PREVALENCE POUVOIR PATHOGENE
LES INSECTES 

Elevée

Faible

Gastérophiles
LES CESTODES 

Elevée

Modéré à élevé

Anoplocéphala perfoliata (Ténia)
LES TREMATODES 

Faible

Faible

Fasciola Hepatica (Douve)

 

LES PARASITES DU POULAIN

 

STRONGYLOÏDES WESTERI

- Peu ou pas pathogène chez l’adulte, très pathogènes chez les nouveau-nés (de 1 à 4 sémaines)

- Localisation à la glande mammaire et contamination du colostrum et du lait

Symptômes

diarrhée aiguë entre 9ème et 13ème jour de vie (diarrhée de chaleur)

Episodes diarrhéiques mineurs chez le yearling et les jeunes chevaux (immunité acquise dès l’âge de 3 mois)

Traitement

- Vermifugation de la jument le jour du poulinage (dans les 12 heures qui suivent)

- Sur les poulains : FENBENDAZOLE (Panacur) – 24 g pour un poulain de 90 kg à au début des diarrhées ou à 3 semaines

 

PARASCARIS EQUORUM

- Le parasite le plus important chez les foals

- Très infestant (jusqu’à 50 millions d’œuf libérés par jour)

- Œufs résistantes jusqu’à 10 ans en milieu extérieur

Symptômes 

toux et jetage muco-purulent (migration des larves) ; fragilisation osseuse (chymivores) ; retard de croissance, poils piqué, coliques, obstruction partielle ou complète ou rupture de l’intestin

Traitement

- Prévention des infestations massives – risque choc allergique ou occlusion en cas de vermifugation sur un poulain très infesté, possibilité de coliques avec reflux 1 à 5 jours après la vermifugation.

- Traitement chirurgicale en cas d’occlusion mais taux de mortalité élevé.

- Pas d’action des anthelminthique sur les larves en migration – répéter vermifugation tous les 2 mois jusqu’au sevrage (pyrantel, fenbendazole, ivermectine)

 

DICTYOCAULUS ARNFIELDI

- Cohabitation chevaux/ânes – les ânes sont porteurs asymptomatiques

- Poulains cliniquement affectés après l’âge de 2 mois

Symptômes

toux, jetage bilatérale, tachypnée, sifflements et crépitements

Traitement

- Fenbendazole (Panacur) 1 fois/jour pendant 5 jours

- Ivermectine (Eraquell ou Eqvalan) ou Moxidectine (Equest)

 

PROTOCOLE DE VERMIFUGATION POUR LES POULAINS

- 3 semaines : 1 seringue de Panacur Pâte

- 2 mois : ½ seringue de Strongyd

- 4 mois : ½ seringue de Panacur Pâte

- 6 mois : ½ seringue d’Eraquell ou Eqvalan

- Hiver : une dose pour son poids d’Equest Pramox

Ne pas administrer de moxidectine (Equest ou Equest Pramox) à des poulains de moins de 6,5 mois !

 

LES PARASITES DU JEUNE CHEVAL (6 mois – 2 ans) et du CHEVAL ADULT

 

LES GRANDS STRONGLES

STRONGYLUS VULGARIS

- Faible prévalence grâce à l’efficacité des traitements antihelminthiques

- Migration de l’intestin aux artérioles, puis artères coliques et caecales, puis mésentérique crâniale – thrombus

- Immunité efficace contre les formes sévères d’artérite vermineuse mais jamais complète

- Prairies infestées en fin-printemps et été, œufs pas résistantes au gèle mais signes cliniques surtout l’hiver

Symptômes

variés selon la localisation des larves (boiteries à chaud, anévrisme, nécrose caecum et colon,…) ou anémies, perde d’état et parfois coliques et diarrhée à cause des adultes

Traitement 

Le Pyrantel (STRONGYD) n’a qu’une action adulticide sur les grands strongles

Donc : Moxidectine (EQUEST) ou Ivermectine (ERAQUELL ou EQVALAN) en mars pour éviter les contaminations des prairies

 

LES PETITS STRONGLES

CYATHOSTOMES

- Avec les ténias sont les principaux parasites préoccupants chez les jeunes et les adultes (1 cheval sur 4 est porteur de larves de cyathostomes, 1 cheval sur 40 meurt de cyathostomose larvaire)

- Hypobiose sous la forme de larve enkystée dans la muqueuse intestinale pendant l’hiver – insensible à la plupart des anthelminthiques

- Infestations des prairies au printemps, quantité de larves dans l’hôte à son maximum en automne (fin saison de pâture)

- Immunité efficace contre les ré-infestations

Symptômes

diarrhée profuse à la sortie de l’hypobiose en printemps ou en cas d’immunodépression, plus fréquentes chez les jeunes, puis parfois diarrhée chronique

Traitement 

Que le Fenbendazole à la dose de 7,5 mg/kg/j pendant 5 jours est efficace contre les larves en hypobiose (PANACUR EQUINE GUARD)

Ivermectine et Moxidectine efficaces contre adultes et larves non inhibées

Donc : PANACUR EQUINE GUARD 45 ml 1f/j pendant 5 jours en décembre

 

LES ANOPLOCEPHALES (Ténias)

- Avec les cyathostomes sont les principaux parasites préoccupants chez les jeunes et les adultes

- Œufs ingérées sur les pâtures par les Oribates, acariens en diapause en hiver

- Infestation dès le printemps, maximale en octobre-novembre

- Immunité partielle mise en place (jeunes chevaux plus sensibles)

Symptômes

coliques, amaigrissement, diarrhée, tumeurs… ++ avec 25 à 200 adultes

Traitement 

Praziquantel (Equest Pramox ou Equimax ou Eqvalan Duo) en hiver – pas de récontamination rapide

 

LES GASTEROPHILES

 - Les mouches pondent les œufs en été, infestation maximale dans l’estomac entre octobre et mai/juin

Symptômes

salivation, mastication prolongée, efforts de régurgitation pendant la localisation buccale / retard de croissance, baisse de forme ou petits coliques pendant la localisation dans l’estomac

Traitements 

Moxidectine (Equest) et Ivermectine (Eraquell ou Eqvalan) en septembre

 

LES OXYURES

 - Parasite des chevaux au box, les œufs résistent mal dans les pâtures

Symptômes 

démangeaisons péri-anales, épilation de la queue,…

Traitement 

Aucune résistance aux anthelminthiques

Le prurit peut persister jusqu’à deux semaines après la vermifugation

 

LE TRICHOSTRONGYLUS AXEI

- Parasite transmis par les ruminants

- Localisation dans l’estomac

Symptômes 

possible diarrhée profuse verte foncé chez les poulains avant le sevrage

Traitement 

Aucune résistance aux anthelminthiques

Bien vermifuger les mères

 

LA FASCIOLA HEPATICA (Douve)

- Parasite transmis par les ruminants

- Surtout climat tempéré et humide

Symptômes

légers et peu évocateurs

Traitement 

Absence d’un fasciolicide pour équins ; DOUVISTOME (oxyclozanide ) pour ovins et bovins à la sonde

 

PROTOCOLE DE VERMIFUGATION POUR LES JEUNES CHEVAUX

- En mars : Eraquell ou Eqvalan (si Equest Pramox en hiver) ou Equest (si Equimax ou Eqvalan Duo en hiver)

- En juin : Strongyd

- En septembre : Equest (si Eraquell ou Eqvalan en mars) ou Eraquell ou Eqvalan (si Equest en mars)

- En décembre : Panacur Equine Guard 45 ml 1fois/j pendant 5 jours suivi d’un Equimax ou Eqvalan Duo (si Equest en septembre) ou Equest Pramox (si Eraquell ou Eqvalan en septembre) le jour 6

Si pas de Panacur Equine Guard en décembre – Panacur en juin la deuxième année

 

PROTOCOLE DE VERMIFUGATION DES CHAVAUX ADULTES (3 ans et plus)

Le but n’est pas d’éliminer tous les parasites chez un individu ;

- stimuler l’immunité

- limiter les résistances

- intéressant réaliser un diagnostic 

DIAGNOSTIC

- Examen sanguin : peu spécifique (parfois anémie, neutrophilie, PAS eosinophilie)

- Coproscopie : diagnostic de certitude si positif, attention aux faux négatifs (cyathostomes, ténias,…)

Trois coproscopie par an à l’âge de trois ans, puis une par an l’été ; mise en évidence des individus « réservoirs » (le 20-30% des animaux dans un lot hébergent le 80% des parasites)

Traitement adapté quand OPG>200 ou en cas de présence d’œufs d’ascaris ou ténia.

Vermifugation sélective ; deux vermifugations sont indispensables :

- Début printemps : Equest (si Equimax ou Eqvalan Duo en hiver) ou Eraquell ou Eqvalan (si Equest Pramox en hiver)

- Coproscopie en été

- Fin automne/début hiver : Equimax ou Eqvalan Duo (si Equest en printemps) ou Equest Pramox (si Eqvalan ou Eraquell en printemps)

Vermifugation stratégique 

- En mars : Eraquell ou Eqvalan (si Equest Pramox en hiver) ou Equest (si Equimax ou Eqvalan Duo en hiver)

- En juin : Panacur ou Strongyd

- En septembre : Equest (si Eraquell ou Eqvalan en mars) ou Eraquell ou Eqvalan (si Equest en mars)

- En décembre : Equimax ou Eqvalan Duo (si Equest en septembre) ou Equest Pramox (si Eraquell ou Eqvalan en septembre)

Panacur Equine Guard dans certains cas ou tous les 3-4 ans.

En décembre le vermifuge complet peut être fait à la sonde

 

PROTOCOLE DE VERMIFUGATION DES JUMENTS POULINIERES

Même protocole que pour les chevaux adultes mais faire un vermifuge à base d’ivermectine autour le poulinage (mieux dans les 12 heures qui suivent, maximum dans les 15 jours).

Aucun risque d’avortement.

Vermifuger les nouveaux entrants et mettre au box pendant 3 jours après la vermifugation.

 

MESURES ENVIRONNEMENTALES

Chevaux au pré

- Un cheval par hectare

- Rotation des pâtures (attention, ne pas créer du surpâturage) ; 15 jours de pâture – 1 à 3 mois de repos

- Changer de pâture ou mettre les chevaux au box 2 à 3 jours après la vermifugation

- Faire des lots par classes d’âge

- Alterner les espèces (chevaux et ruminants)

- Ramassage des crottins 2 fois par semaine

- Ne pas épandre le fumier tel quel mais après compostage

- Hersage, broyage, fauchage en période sèche et chaude

- Drainage des parcelles humides (bénéfique contre Ténia et Douve)

- Chaulage ? (destruction en laboratoire du 80% des larves de parasites, pas d’action confirmée sur les petits strongles ; analyse préalable du sol nécessaire, ne pas chauler avec un pH < 6,5)

Chevaux au box

- Mangeoires et abreuvoirs propres

- Litière propre et sèche

- Nettoyage au Karcher 2 fois par an

Eviter les chimiorésistance :

- Ne pas utiliser une vermifugation systématique, mais stratégique ou sélective (avec coproscopie)

- Alterner les molécules

- Ne pas sous-doser

 

Le Parasitisme Equin - Présentation Power Point.ppt